Entorses

Les entorses sont les blessures les plus fréquentes dans la pratique d’un sport – et touchent essentiellement la cheville. Des billes, des serviettes et un support instable peuvent aider à remettre sur pied la partie du corps concernée.

Selon les statistiques, une personne sur 10 000 se fait chaque jour une entorse à la cheville, essentiellement car elle retombe mal sur ses pieds ou sur un sol inégal. Dans le meilleur des cas, une entorse entraîne un étirement exagéré des ligaments ou des capsules articulaires. Apparaissent alors de petites déchirures dans le tissu ainsi que dans le tissu conjonctif environnant, et, l’articulation se met à enfler.

Un hématome se forme généralement en situation de déchirures des ligaments. La mobilité est alors restreinte tandis qu’une sollicitation totale de la zone concernée n’est plus envisageable; les douleurs sont souvent importantes. Comme un os peut être fracturé ou touché dans de tels cas, il est recommandé de consulter un médecin.

La règle RGCÉ s’impose en premier lieu, donc

  • Repos, jusqu’à ce que la personne blessée ne boite plus en marchant
  • Glace, compresse froide, en cas extrême des légumes issus du compartiment réfrigéré: appliquer toutes les deux à trois heures durant 15 minutes environ (jamais sur la peau mais dans un tissu)
  • Compression avec un bandage élastique
  • Élévation de l’articulation (le plus possible à hauteur du cœur)

Une attelle ou un taping protège l’articulation dans les premiers temps. Plus l’entorse de la personne blessée est bénigne, plus vite cette dernière pourra débuter les exercices. Concernant la cheville, il s’agit par exemple de lever des billes avec les orteils ou de griffer une serviette de bains posée sur le sol, d’écrire des lettres en l’air avec le gros orteil, de marcher sur les talons, de se tenir debout sur un support instable, d’étirer le tendon d’Achille et de renforcer les muscles. De tels exercices sont conseillés car le risque de récidive est élevé.